Cache directory "/space/www/node1-5/gl-ouv/3/1/3107061023343938/web/ouvaton.org/caveat.ouvaton.org/html/wp-content/plugins/ttftitles/cache" is not writable.Le journalisme, c’est le vol

robin_hood_men_in_tightsEt voici Narvic qui se sent tenu de plonger dans le débat du «modèle économique» de Prison Valley…. Il le fait dans un billet laudateur, voire amoureux sur le niveau exigeant de l’enquête réalisée par David Dufresne et Philippe Brault sur l’industrie carcérale américaine. Mais il sacrifie à la question/remarque obligatoire: “Wooow, c’est cher, ce truc!”

Dear Narvic, il n’y a pas de modèle économique à Prison Valley, webdocumentaire dont le coût financerait deux, voire trois salaires de rédacteur en chef de l’Express.fr.  Mais il n’y a pas non plus de modèle économique pour un journal tradi à expédier un journaliste couvrir la guerre en Irak, pas plus qu’il n’y en a à ouvrir un bureau permanent à Bruxelles. Tu le sais, tu l’as déjà écrit. C’est cher et ça emmerde tout le monde 364 jours par an. Le 365 e , les Américains font une bavure et tuent 50 irakiens d’un coup ou l’euro s’effondre et ça fait la une.

Tu dis que c’est une question d’image pour les médias qui s’offrent ces suppléments d’âme, en rationalisant ces dépenses absurdes par un raisonnement marketing. Mais, au fond, nous n’avons pas besoin de théories marketing pour flamber 100 euros quand notre budget nous limiterait à 5, ou -pour ceux qui le peuvent- 200.000 euros quand la stricte comptabilité nous imposerait de se contenter de 10.000. Dans ce métier, les tripes et l’envie de raconter se manifestent toujours avant les calculs.

L’économie du journalisme est un funambulisme

Prison Valley en est un exemple, et il n’a rien d’un cas particulier. Son montage financier est un funambulisme d’argent public très bien investi (Arte.tv) et de risque privé couillu par désir (Upian, Dufresne, Brault & tout leur générique). Il représente bien  un modèle pour tous les médias aujourd’hui et hier, quelles que soient les sommes engagées. Car l’économie journalistique est bien un funambulisme.

Nous pouvons mesurer les clics, les bannières, les abonnements payants… On sait faire : 5 euros en moyenne les 1000 clics pour compter large ça fait 200 euros de pub sur une dépêche AFP copiée/collée sur Zahia et 10 euros sur le reportage d’un correspondant en Thaïlande. Le frivole finance l’exigeant, le soft paie le hard, la chair alimente la raison…Telle est la caricature d’un modèle économique de la presse qui tenterait de tapiner pour jouer la noblesse en undercover. Tel est le calcul économique dominant. Rationnel. Ob-jec-tif. Et bidon.

Bidon, car certes nous savons compter, mais c’est une compétence de base à la Chatel-Sarkozy : un truc appris niveau primaire qui ne dit rien de ce qu’on fait, dit, vit, porte. Internet ou pas, le journalisme -et son aggrégation *journalistique*- est un vol. Le journalisme est un détournement d’argent publicitaire, d’argent public, de dons individuels privés, mis au service d’une liberté branlante de témoigner.

Que cette liberté soit mal exploitée -trop de Zahia qui clignote, de compromissions bas de gamme avec la pub- et tout s’effondre : les annonceurs se cabrent et refusent qu’on leur fasse les poches, l’argent public devient argent du Prince et les lecteurs/auditeurs/spectateurs dépensent ailleurs.

Funambulisme, donc. Notre devoir est de détourner l’argent au nom de la liberté de savoir. Au risque de tout perdre. Merci à la team Prison Valley qui a pris ce risque.

D’où tu parles, camarade? Je fais le funambule à Libelabo.fr, où nous sommes partenaires de Prison Valley. Parce que je crois au sujet et à la forme qui va avec. Parce que je crois aux journalistes qui l’ont porté. Parce que si je n’y croyais pas, je serais mort.

Mais encore? Ce billet est une version à peine remaniée de ma réponse à Narvic sur son blog.

Faites tourner:
  • Print this article!
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • Identi.ca
  • Netvibes
  • Turn this article into a PDF!
  • Tumblr
  • Twitter
  • Wikio FR

6 comments ↓

#1 Prison Valley – Le blog ! » Revue de presse et du web on 05.19.10 at 8:56 am

[...] http://caveat.ouvaton.org/2010/05/19/le-journalisme-cest-le-vol/ [...]

#2 Fil on 05.19.10 at 11:20 am

Hi Florent, je trouve ça bien envoyé, mais pas super convaincant. “Dans ce métier” hélas il y a de tout, et c’est pas si souvent que “l’envie de raconter se manifeste (…) avant les calculs”, il suffit d’ouvrir un journal pour le voir. Quoi qu’il en soit, big up pour @davduf

#3 Caveat Emptor on 05.20.10 at 5:23 pm

Hi too Fil,

effectivement, le métier n’est pas homogène. Mais je crois assez aux mythes qui permettent de tenir ensemble et de fixer le cap. A+. F

#4 charlie on 08.09.10 at 3:12 pm

les structures du soit-disant journalisme d’aujourd’hui, sont corrompues…
Ils ont beau nous étaler à longueur d’article les idées et les opinions pour lesquels ils sont rémunérés, se qui nous intéresse nous les gens ‘ignorants’ c’est le font de l’article.

#5 Press « Philippe Brault – Documentary photography & film on 11.20.10 at 3:47 pm

[...] http://caveat.ouvaton.org/2010/05/19/le-journalisme-cest-le-vol/ [...]

#6 La Revue de presse complète de Prison Valley | DufLab on 04.07.11 at 9:16 pm

[...] http://caveat.ouvaton.org/2010/05/19/le-journalisme-cest-le-vol/ [...]

Leave a Comment