Entries Tagged 'Oeil de links' ↓

Oeil de links

Si vous pigez quel est le lien entre ces liens, écrivez-le en commentaire, c’est 10 ans de psy que j’éviterai ainsi.

  • Un musée à la gloire du créationnisme, c’est dans le Kentucky et nulle part ailleurs. Les visiteurs y apprennent qu’ils ne faut pas accorder de crédit aux fadaises enseignées par les odieux libre-penseurs athées, car les dinosaures et les humains ont bien cohabité. Continue reading →

Oeil de links

Si vous pigez quel est le lien entre ces liens, écrivez-moi: c’est 10 ans de psy que j’éviterai ainsi.

•Le ségolisme est-il un populisme? Après la tempête sur les jurys citoyens (”Maoïste!”, “Sans-culotte”!), retour par les chercheurs Yves Sintomer et Marion BenHammo sur l’expérience des budgets participatifs mise en place par Ségolène Royal dans les lycées en Poitou-Charentes.

•Faut-il allonger les droits voisins des producteurs et des artistes-interprètes au del des 50 actuels après la première diffusion? Universal Music et Charles Aznavour sont pour, des militants et une commission britannique sont contre et Maurice Lévy de Publicis itou. Victor Hugo aussi aurait été contre.

•Qui emportera la coupe du Pire Lobbying de l’Union Européenne? On vote par ici.

Continue reading →

Oeil de links

  • En ces temps de précampagne présidentielle, on ne se lasse pas des vidéos parodiques de Mozinor, l’inventeur du Social Supa Crew et marionnettiste d’un Nicolas Sarkozy enfin drôle. A noter aussi l’apparition des remixeurs politiques Polémix et la Voix Off sur le site de Libération: télécharger et écouter une fois par semaine, si, si.
  • Universal Music et Microsoft signent un accord propos du baladeur numérique Zune: 1$ par appareil pour alimenter le compte en banque de la major. Microsoft se dit prêt négocier avec les autres maisons de disque. Bon courage aux indés, négocier avec la firme de Gates, c’est fatalement très facile. Et bon courage aux artistes pour récupérer une part du gateau auprès de leur producteur. Le tout marché, c’est vraiment chouette et l’ami RDDV a vraiment bien fait de repousser cette dangereuse solution collectiviste qu’est la licence globale. C’est vrai, quoi, s’agirait pas que la loi protège les petits contre les gros, non?
  • Votre site web est-il vastu comme il faut? Une webdesigneuse applique les recettes de cet équivalent indien du Feng Shui au HTML et au PHP. Enorme.
  • L’un de nos biens communs les plus précieux, la recherche académique, est menacée par la privatisation et la poussée trop forte de la propriété intellectuelle. David Bollier explique pourquoi c’est un drame.
  • A économie mondialisée, syndicalisme globalisé. La Confédédération syndicale internationale est née le 1er novembre. Elle compte 166 millions d’adhérents pour 309 syndicats dans 156 pays. Bonne chance, Guy Ryder.
  • Tous des menteurs: l’industrie du disque, celle du cinéma et celle du logiciel nous bourrent le mou avec leurs chiffres bidons sur les taux de piraterie. Un rapport australien le dit et ça fait du bien.

Oeils de links

Si vous comprenez quel est le lien entre ces liens, écrivez-moi: c’est 10 ans de psy que j’éviterai ainsi.

Continue reading →

Oeil de links

•Incroyable. Confrontée une nouvelle pratique, une major du disque tente de faire du commerce plutôt qu’un procès. C’est Warner Music qui signe avec un accord avec YouTube pour partager les recettes pubs générées par les montages et autres mashups circulant sur le service.

•La presse belge fait condamner Google News. Champagne dans les milieux de la presse, qui ne connaissent apparemment pas très bien la différence entre un lien et un copier/coller d’article. En tant que journaliste salarié, ça me flipper que les big boss de la filière soient aussi coincés du neurone.

•Un des fondateurs de Wikipédia s’en va forker sur Citizendium. Je forke, tu forkes, nous forkons. “Longtemps, je me suis forké de bonne heure” (Marcel Proust, Du côté de chez Ouam).

•Pas de droit d’auteur sur les recettes, mais les grands chefs français s’appuient sur de fortes normes sociales pour allier innovation culinaire mutualisée et respect des apports des uns et des autres. C’est ce qu’expliquent Emmanuelle Fauchart (du Cnam) et Eric von Hippel (du MIT) dans un article étonnant.

PS: oui, je suis un fan des “en vrac” du Standblog